Relief funéraire

Porteurs d'offrandes, tournés vers la gauche

Egypte > Provenance inconnue

L'âge classique > Ancien Empire  > fin Vème-VIème dynastie

[voir chronologie]

Calcaire

H.  17,4 CM : L.  50,9 CM : épaisseur : 3,7 CM

Co. 984

Commentaire

Etat de conservation

Seule la partie inférieure de la scène est conservée.
L’épiderme étant très pulvérulent, la surface du relief est très érodée.
Une migration des sels en surface serait à attribuer à une exposition à un milieu humide.
Aucune trace de polychromie.

Description

Ce fragment de relief constitue la partie inférieure d’une scène de procession, provenant d’un mastaba ; on y voit les pieds de deux personnages masculins (tronqués à la taille) reposant sur une ligne de sol.

Devant chacun des deux hommes, une colonne d’hiéroglyphes gravés de gauche à droite énonce leur nom (Mérérouka et Métetou) ; le texte est malheureusement incomplet. Pied droit lancé en avant, ils s’avancent vers la gauche du relief. Ce fragment préserve vraisemblablement la représentation partielle de deux des porteurs d’offrandes destinées au culte funéraire du défunt et de sa maisonnée.

Gravées de gauche à droite, deux colonnes d’hiéroglyphes précèdent cette scène ; la colonne la plus proche des personnages a conservé ses lignes d’encadrement verticales. Il est plausible que ces deux colonnes forment la partie inférieure du texte qui introduisait cette scène.
Le chant inférieur, d’origine, a conservé son plan d’assemblage avec le bloc inférieur (manquant) ; les trois autres chants correspondent à des cassures.

 

Le nom des personnages et le style du décor rappellent un relief trouvé au nord de la Pyramide à Degrés de Saqqara, daté de la fin de la Vème ou de la VIème dynastie. Ce bloc, en deux registres, est conservé au Musée du Caire sous le N° d’inventaire CG 1530 - JE 27930. (BORCHARDT 1937, p. 243-244, pl. 52). Une bibliographie concernant ce relief est à consulter dans PM III-2, p. 506. 

Historique

 

Acquis par Rodin entre 1893 et 1913.

 

Boreux 1913 : Villa des brillants à Meudon, Pavillon de l'Alma vitrine 15, 450 Bas relief fragmentaire en calcaire, portant en léger relief (en allant de gauche à droite) les restes de deux lignes verticales d’hiéroglyphes, et la partie inférieure (depuis la ceinture) d’un personnage (tourné vers la gauche) précédé des mots […] et suivi des mots [….] 50 cent. x 17 cent. ½. Estimé quarante francs.

 

Donation Rodin à l'État français 1916.

< Retour à la collection