Modèle de sculpteur

Tête d'homme

Egypte > provenance inconnue

 Moyen Empire, probablement

 [VOIR CHRONOLOGIE]

H. 11,4 CM ; l. 17,4 CM

Calcaire

Co. 835

 

Commentaire

Etat de conservation

L'œuvre est en mauvais état de conservation. La pierre est pulvérulente et considérablement érodée et émoussée. Un badigeon dégradé en coloris ocre et noir, épais, adhère en plusieurs endroits. Une sous-couche préparatoire rosée est visible par-dessous. Taches de lichens, en particulier au revers et sur la surface inférieure. Quelques traces de griffures au revers et sur la surface inférieure.

 

Description

Cette tête masculine est taillée dans un calcaire fin. L’objet est entier et la représentation s’arrête au menton. Revers et partie inférieure sont plats. Un badigeon dégradé en coloris ocre et noir, épais, adhère en plusieurs endroits (voir en particulier la perruque et l’œil gauche). Sous ce badigeon, une sous-couche préparatoire beige rosée est visible (voir en particulier sous l’oreille droite).

 

L’homme est coiffé d’une perruque dont les mèches sont matérialisées par des stries parallèles, fines et régulières. Les proportions du visage, traité de face, sont écrasées. Les oreilles, bien visibles sur la perruque sont représentées de face. Se détachant bien sur la perruque, elles sont  disproportionnées. Les yeux, fardés,  sont étirés en amande ; la pupille est indiquée. Des sourcils, longs et fins, les soulignent avec élégance. Le nez est large, les narines comme épatées. La bouche, souriante,  est peu modelée. La largeur du menton, à son extrémité inférieure, trahit sans doute un départ de barbe.

Les traits du visage évoquent la statuaire du Moyen Empire. Toutefois, la perruque correspond également à quelques exemples datés du Nouvel Empire à l’instar de cette tête masculine conservée au Metropolitan Museum of Art de New York sous le numéro d’inventaire 26.32.2 ou de la n°13.182.1a.

 

En l’état actuel des recherches, aucun parallèle n’a été trouvé. S’il s’agit d’une épreuve de sculpteur, l’objet correspond à un modèle de ronde-bosse car la tête est traitée de face.  Il est également possible de suggérer que cette tête était destinée à être insérée dans la niche d’une chapelle funéraire.

 

Inscription

Anépigraphe. 

< Retour à la collection