Modèle de sculpteur

Pied gauche humain

 

Égypte > Provenance inconnue.

Époque tardive (ou Basse Époque)- Époque hellénistique (IVe – IIIe siècle avant J.-C.)

[VOIR CHRONOLOGIE]

Calcaire

H. 7,80, CM ; l. 5, 70 CM ; Pr, 16,50 CM.

Co. 834

 

Commentaire

Etat de conservation

Assez bon état de conservation. Le matériau est sain. Des épaufrures marquent les arêtes de la base et de la section de la cheville. La surface est fortement érodée et le modelé très émoussé. Des griffures et des petites traces de choc parsèment l’épiderme. Des lichens se sont développés sur la pierre. Ils ne sont plus actifs mais ont taché la surface.

 

Description

Modèle de sculpteur en calcaire fin représentant un pied gauche ainsi qu’une cheville. L’ensemble repose sur un socle de 0,44 mm de hauteur épousant la forme générale du pied. L’extrémité du petit orteil (ou quintus / exterius) est cassée, l’orteil précédent (ou quartus / pre-exterius) est légèrement abîmé.

 

Ce modèle, qui évoque les ex-votos apparus en Égypte à partir de l’époque ptolémaïque, est coupé au-dessus de la cheville. On peut observer sur la partie plate qui forme le plan de section  de la cheville un quadrillage. Un autre quadrillage a été incisé sous la base du socle; les lignes remontent sur le côté droit de cette base. Les deux lignes du plan de section de la cheville sont à l’aplomb des lignes du dessous de la base. Du côté droit du pied, les lignes de repérage remontent jusque sur le socle. Ce quadrillage est composé de rectangles d’environ 3,25 sur 4,50 cm.

 

Le modelé de cette œuvre est très délicat. Les cinq doigts de pied sont longs, fins et bien séparés. Les ongles sont creusés plus profondément et les cuticules sont également marquées grâce à un léger bourrelet arrondi. 

Œuvres associées

Aucune autre œuvre dans la collection ne représente des parties anatomiques spécifiques.

 

En revanche, ce type de modèles représentant uniquement le pied gauche est bien attesté dans la documentation concernant les modèles de sculpteur. Ainsi, le musée du Louvre possède trois  modèles de pieds gauche (E 10913, E 10948, E 5520).

 

Il semble que ce soit plus spécifiquement le pied gauche qui était l’objet de ces exercices par les apprentis sculpteurs égyptiens, car c’est ce pied qui est figuré en avant, dans la position classique en statuaire égyptienne appelée « attitude de la marche » (YOUNG 1964, p. 250). Le pied gauche d’un personnage figuré en avant sert ainsi à représenter le mouvement et le fait que l’individu est en train de marcher.  Quelques exemples de pieds droits sont toutefois connus (voir Caire, CG 33388 : EDGAR 1906, p. 48, pl. 19 ; TOMOUM 2005, p. 226, pl. 53, n° 96).

 

Les parallèles les plus probant sont conservés au Metropolitan Museum, inv. n°08.02.45 (YOUNG 1964, p. 255, fig. 13 ; http://www.metmuseum.org/collection/the-collection-online/search/551997?rpp=30&pg=1&ft=08%2c202%2c45&pos=1) et à la Walters Art Gallery, inv. n°22.48 et 22.56 (STEINDORFF 1946, p. 92, pl. 58, n° 309-310 ; http://art.thewalters.org/detail/31995/left-foot-with-grid/ http://art.thewalters.org/detail/27831/left-foot/), ce dernier ne possédant toutefois pas de lignes de repérage.

 

Un autre exemplaire  se rapproche de notre œuvre par son modelé délicat, ses dimensions étant cependant beaucoup plus petites. Il s’agit de l’œuvre conservée à Hanovre, inv. 1950.171 (TOMOUM 2005, p. 226, pl. 52, n° 95).

 

Certains modèles de pieds gauches sont moins aboutis que celui du musée Rodin et la partie supérieure du pied peut alors ne pas être achevée intentionnellement, montrant comment il fallait sculpter cette partie de l’anatomie (Berlin, inv. n° 19747, Caire, CG 333378, CG 33379 : EDGAR 1906, p. 45, pl. 19, TOMOUM 2005, p. 225-226,  pl. 51-52, n° 93, 94).

 

On soulignera que dans certains cas, c’est l’ensemble de la jambe qui a été sculptée, comme l’exemplaire Caire, CG 33377 : EDGAR 1906, p. 45, pl. 19 ; TOMOUM 2005, p. 226, pl. 54, n° 97).

Inscription

Anépigraphe.

 

Historique

Acquis par Rodin entre 1893 et 1913.

 

Boreux 1913, Biron, 181, Pied gauche sur une base (modèle de sculpteur), calcaire. Long. 16 cent. Estimé cent cinquante francs.

 

Donation de Rodin à l'État français en 1916

Commentaire historique

Le pied était exposé en 1913 dans une vitrine de l'hôtel Biron, dans une préfiguration du futur musée.

< Retour à la collection