Peigne à double denture

Egypte > Provenance inconnue

Période byzantine

[voir chronologie]

Bois

H. 6 CM : L. 13 CM : Ep. : 0,5 CM

Co. 3442

Comment

State of preservation

Bon état.

Trois grosses dents sont cassées à leur extrémité. Il s’agit de cassures anciennes. En revanche, la cassure sur une des bordures extérieures est plus récente.

Une des bordures encadrant les petites dents présent un arrachement. La teinte du bois montre que cette altération est ancienne.

Description

Ce peigne en bois à double denture est de forme rectangulaire.

Un côté est pourvu de dents fines et étroitement espacées, tandis que l'autre côté comporte des dents plus épaisses et plus largement espacées. Chaque côté est encadré par des languettes plus larges au dessin carré. Le décor de ce peigne, identique sur les deux faces, est léger et simple. Trois fines incisions parallèles bordent les dents sur chaque côté, tandis que d'autres stries doubles au tracé irrégulier traversent l'espace central à cinq reprises.

Du sable est encore visible entre les dents.

 

Ce peigne provient vraisemblablement d'un contexte funéraire.

Ce type de peigne à double denture apparait à partir de l'époque ptolémaïque et est assez courant sous les époques romaine et byzantine (ASHTON 2011, p. 29-31). On pourrait ainsi rapprocher le peigne du Musée Rodin au  peigne E.361.1932 du Fitzwilliam Museum, daté de la période byzantine (ASHTON 2011, p. 31, pl. 8 p. 43).
Il a été suggéré que les dents les plus étroites servaient à l'épouillage, et les autres plus larges au peignage et coiffage (PALMA 1991, p. 194).

Historic

 

Acquis par Rodin entre 1893 et 1913.

 

Boreux 1913 : Hôtel Biron, 121, Peigne en bois, à double denture, long. 12 ½ Estimé dix francs.

 

Donation à l'État français 1916.

Back to collection >